carrelage intérieur

Rénover son carrelage en quelques étapes simples

Renouveler l’ambiance dans la maison, changer de décoration, aménager son intérieur ou réparer le revêtement sol ou mural… Ces facteurs sont souvent les principes d’une rénovation de carrelage. Avec un petit budget ou une grosse somme, il est toujours possible d’effectuer les travaux. Comment faire pour rénover un carrelage ancien ?

Nettoyage et protection de l’ancien revêtement

Si vous n’avez pas le budget nécessaire pour remplacer complètement votre carrelage, il est envisageable d’offrir une seconde chance à votre vieux carrelage. S’il est encore récupérable, bien sûr. Pour ce faire, il faut commencer par nettoyer consciencieusement le carrelage en aspirant intégralement tout, en passant minutieusement sur les joints. Une fois dépoussiéré, il est temps de se munir d’un balai-brosse et d’une eau savonneuse pour frotter le revêtement.

Toutefois, si les tâches persistent, il est indispensable de les laver une par une avec un chiffon et une brosse. Enfin, on peut vitrifier le sol. Cela permet de protéger le carrelage et de lui donner une allure mate, satinée, ou encore brillante selon le goût du propriétaire de la maison. Par ailleurs, il est à noter que lors du nettoyage du carrelage, les décapants trop puissants sont déconseillés. En effet, ils peuvent abîmer le sol.

Faire une réparation des impacts et remplacer les carreaux abîmés

La prochaine étape de la rénovation consiste à réparer les impacts en commençant par bien nettoyer le trou avant de le remplir. S’il s’agit d’un revêtement mat, un tube d’émail est idéal pour colmater les impacts et les éclats. Celui-ci peut être acheté dans tous les magasins de bricolage. On peut y ajouter du colorant pour obtenir le même ton que le carrelage déjà présent. Après cela, il faut lisser le tout pour enlever les irrégularités.

Il faut ensuite remplacer les carreaux abîmés, notamment ceux qui sont décollés ou cassés. Il est encore possible de les replacer avec du mortier-colle. Par contre, on peut aussi changer le carreau en entier. Pour ce faire, celui qui est abimé doit être ôté avec prudence en grattant le joint. Avec un burin, on peut taper au centre du carreau pour obtenir des fissures à divers endroits. Puis, gratter le sol pour retirer les traces de colle et étaler le mortier-colle pour poser le carreau.

Refaire les joints et repeindre les carreaux

Si, par exemple, la moitié du revêtement est abîmé, il est recommandé de rénover totalement tout le carrelage. Pour faire le devis et pour effectuer les tâches, on peut faire appel à un carreleur expérimenté. Par contre, pour poursuivre les travaux, il faut finir de coller tous les carreaux à remplacer, ensuite repeindre les joints qui sont altérés avec une peinture spéciale. Celle-ci sèche rapidement, notamment dans environ 1 heure. De plus, on peut nettoyer facilement les excès, s’il y en a.

Par ailleurs, si les joints sont trop abîmés, il est envisageable de les retirer complètement et d’en étaler une nouvelle couche. Pour finir la rénovation, on peut redonner un coup de neuf à l’ensemble du carrelage en les repeignant. Pour que ce carrelage dure encore longtemps, il est recommandé de choisir des peintures spéciales résistant aux variations de température ou à l’humidité, selon la pièce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *